Qu’est-ce qu’une IEO ?

Initial Exchange Offering (IEO)

Analyse vidéo ->

Lire la vidéo

Définition de Initial Exchange Offering (IEO)

Une IEO, appelée en français Offre d’Echange Initiale, est une opération financière exécutée sur une plateforme d’échange de monnaies cryptographiques.

À la différence de l’ICO, une autre opération qui s’apparente à l’IEO crypto, les Initial Exchange Offerings sont conduites par l’exchange crypto. Ce dernier agit sous mandat d’une startup. L’IEO est exécutée au moyen de tokens émises par la startup.

Pour vendre les tokens, les émetteurs sont tenus de s’acquitter des frais d’inscription auprès de la plateforme. Cette dernière perçoit une partie des jetons achetés au cours de l’opération.

Étant donné que l’exchange détient une partie des jetons vendus, elle est tenue d’assister l’émetteur dans sa campagne de marketing.

L’IEO n’est pas à durée indéterminée. Par conséquent, dès lors qu’elle est clôturée, la crypto-monnaie de l’émetteur est répertoriée par les plateformes boursières.

Alternatives aux IEO dans l’univers des cryptomonnaies

Dans l’écosystème cryptographique, il existe bien d’autres procédés de levées de fonds outre l’IEO.

Initial Coin Offering (ICO)

Une ICO est en termes français, une offre publique de tokens. Dans l’univers des cryptomonnaies, c’est l’opération la plus courante de mobilisation de fonds.

Les investisseurs achètent dans le cadre d’une ICO, des jetons émis par une entreprise en recherche de financement.

Security Token Offering (STO)

Par ce procédé de levée de fonds, un particulier ou une entreprise investit dans une société (généralement nouvelle). En retour, l’investisseur reçoit des tokens qui sont stockées sur la blockchain.

Les jetons de la STO ont la particularité de distribuer des instruments financiers. Ces derniers peuvent être négociés et sont fongibles.

Initial Public Offering (IPO)

L’IPO n’est ni plus ni moins qu’une introduction en bourse. Ici, les actions d’une entreprise sont cotées sur un marché financier (bourse). Il s’agit d’un procédé par lequel, une entreprise décide de vendre des parts de son capital.

Une IPO est une pratique traditionnelle dans le monde des entreprises. Elle peut cependant être rapportée à l’univers de la cryptomonnaie dès lors que l’entreprise émettrice est basée sur la blockchain.

Pourquoi lancer une Initial Exchange Offering (IEO) ?

Une ICO n’est pas une opération facile à conduire. En effet, elle nécessite toujours des opérations marketing coûteuses. Or, il se trouve que les startups qui font l’ICO sont en réalité dans le besoin de ressources financières.

Certes, les exchanges exigent des startups émettrices de token, le paiement de frais d’inscription, mais elles demandent également le versement d’une partie des tokens vendues sur la plateforme. En contrepartie, la plateforme s’assure de la commercialisation des tokens.

En outre, la startup peut profiter de la stabilité de la communauté présente sur l’exchange pour mener à bien son projet de levée de fonds.

Enfin, l’univers de la cryptomonnaie attire de plus en plus les régulateurs financiers. Plusieurs États interdissent aux startups basées sur leurs territoires de procéder à des ICO.

Par voie de conséquence, l’Initial Exchange Offering s’offre comme le moyen le plus sûr et légal pour faire une levée de fonds.

Avantages et inconvénients des IEO

L’Initial Exchange Offering présente aussi bien des avantages que des inconvénients.

Avantages

Ces avantages viennent s’ajouter aux raisons qui motivent le lancement d’une IEO.

  • Confiance : elle se traduit par le fait que tous les projets listés ont fait l’objet d’un examen minutieux. En effet, de cela dépend la réputation des exchanges. Il n’y a dès lors, aucun risque d’escroquerie vis-à-vis des investisseurs ;
  • Sécurité : une IEO est basée sur un « smart contract » (contrat intelligent). Ce dernier est entièrement administré par l’exchange. Tous les participants sont obligés de passer par la vérification Know Your Customers (KYC). Dès lors, l’émetteur des jetons est rassuré de la sécurité de l’opération.

Inconvénients

Les inconvénients sont de deux ordres.

Du côté de la startup, les frais d’inscription peuvent se révéler prohibitifs (20 Bitcoins dans certains cas). Par ailleurs, l’exchange récupère une part (généralement 10%) des ventes de jetons.

Du côté de l’investisseur, il n’existe aucune véritable garantie quant au succès du projet d’Initial Exchange Offering. En effet, les procédures de sélection des IEO par les exchanges, bien que rigoureuses, souffrent toujours d’une certaine opacité.

Comment participer à une IEO ?

Les Initial Exchange Offering sont très rares du fait des conditions qui les régissent. Dès lors, elles sont bien souvent intéressantes. Pour participer à une telle levée de fonds, il suffit de s’inscrire à l’exchange et de passer le KYC.

Ensuite, il faudra déposer sur la plateforme, la monnaie acceptée pour l’opération. Il s’agit généralement de Bitcoin, d’Ether et d’USDT.

Enfin, il ne reste plus qu’à procéder à l’achat des nouvelles tokens de l’Initial Exchange Offering en procédant à l’échange pair-à-pair.

 
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram
Telegram